Saint Jory de Chalais.

Publié le par domipac19

Le 30 septembre, les concours ont repris au le club pour terminer la saison. Nous sommes donc allés en concours complet à saint Jory de Chalais, en Dordogne.

Nous sommes partis en comité restreint parce que certaines cavalières du club ont omis de confirmer leur présence et c'est donc quatre chevaux et autant de cavalières qui se sont levées de bonne heure et de bonne humeur afin de préparer leurs montures. Pour moi, ça ne changeait pas de la semaine, je me suis levée comme tous les jours à 4h30 du matin. Même le dimanche, pas moyen de dormir un peu, grrrrr. A 6h00, tout ce petit monde a embarqué dans le camion et en route.

A part J.A., nous faisions toutes la même épreuve, Coach s'étant trompé à mon sujet. Ben c'est pas grave, vu que j'avais les neurones à l'envers ce jour-là, je me dis que finalement, c'était un mal pour un bien. Bon,j'avais un peu de temps avant mon dressage parce que comme d'hab, je passais en fin de matinée. Cette fois-ci, Rosialta étant rentrée de vacances trop tard pour être prête, j'ai monté un formidable petit cheval de propriétaire gris nommé Gold des Métairies que je n'avais monté que deux fois sur le plat.

Je suis allée faire ma détente, assez rapide, peut être un poil trop. Ma reprise n'était pas si mal que ça, ça me change de ma Rosette, j'étais contente. On a ensuite reconnu le saut et enchainé avec la détente, rapide. Je me lance sur mon parcours et là, vu que ce n'est pas très gros, je me rassois trop tôt et bam, la barre. Le reste du parcours se passe assez bien mais je ne suis pas tellement à la hauteur. Bon, 4 points dans le temps, j'attends les résultats.

Je m'occupe de Gold, je mange un morceaux mais les résultats ne sont toujours pas là. Nous partons reconnaître le cross qui est loin, il faut y aller en voiture. L'organisateur a prévu une navette pour les personnes non véhiculées,heureusement. Bon, ça ne présente pas de grosse difficultés, une club3 assez classique. ON remonte et là, tous les résultats sont là sauf ceux de la club3. Zut!

On se prépare, on se rend à la détente et là, on attend parce qu'il y a du retard. Vient mon tour pour la détente, rapide elle aussi puis on m'appelle sur le tour. Je rentre dans la boite de départ et là, Domi la quiche entre en scène! A moment où je m'élance, je ne me souviens  comment mettre mon chrono en route. J'appuie sur le premier bouton qui tombe sous mon doigt et bien évidemment, ce n'est pas le bon. ben tant pis, je ferai sans. De peur d'aller trop vite, je prends un peu mon temps en route.

Je vais sur le 1 qui est une palissade avec bcp de front donc pas de souci majeur pour l'aborder. Ensuite, il fallait faire une grande courbe pour aller chercher le 2, un tronc, puis on montait dans les bois pour sauter le 3, un tronc aussi. Le 4, un contre-haut, suivait pas loin mais il fallait se méfier car il fallait passer un peu au milieu d'autres obstacles. S'ensuivait une bonne descente au-bas de laquelle il fallait tourner à droite mais Goldinou voulait aller tout droit, emporté par son élan. je rétablis la direction et Gold en trébuche mais c'est quand même sans encombre que nous franchissons le 5, une stère de bois. Nous allons  chercher le 6, une pyramide avant de nous diriger sur la combinaison. Elle se composait d'un tronc, un passage dans le gué puis de nouveau un tronc. Direction le dernier obstacle, un petit dôme puis la ligne d'arrivée. J'écoute le résultat et là, bam, je prends 5 secondes de temps dépassé donc 2 points de pénalité en plus.

Pauvre Gold, c'est un super cheval avec bcp de métier mais avec moi sur le dos, il n'était pas aidé. Ce jour-là, si les andouilles avaient pu voler, j'aurais été chef d'escadrille.

Bon, au final, on termine septième et dernier classé, ouf.

Aller, retour au camion, on douche, argile, bandages de repos et on embarque, retour au bercail. On s'occupe de tout le monde et retour à la maison.

Une petite photo sur la sortie de la combinaison.

314128_291848757594954_1051471465_n.jpg

Commenter cet article