Opération.

Publié le par domipac19

L'an dernier, je me suis cassé le péroné et, suite à cette fracture, une plaque et des vis ont été posées. Le temps était venu d'enlever tout ça.

L'opération avait initialement été prévue pour le 10 décembre 2009 mais, entre la prise du rendez-vous et la date d'hospitalisation, je me suis aperçue que j'étais enceinte, j'avais donc tout annulé. Compte tenu des circonstances, j'ai décidé de régler le problème une bonne fois pour toutes.

Retour en consultation, rendez-vous est pris pour le 20 avril 2010. Ce jour-là, branle-bas de combat dans la maison, debout à 6h00, je dois me présenter à 7h00. Avant, je dois me laver de la tête aux pieds à la Bétadine savon(ça pue). Pendant ce temps, Patrick déjeune. C'est lui qui emmène la puce chez la nounou. La pauvre, sortie du lit à l'aube.

Moi, j'avais réservé un taxi pour 6h45, à 6h50, toujours personne, je commence à y aller à pieds. J'entends une voiture monter pleins taquets, c'est mon taxi à la bourre. Forcément, il n'avait pas les bonnes informations et m'attendait à l'autre bout de la ville. Bref, je suis quand même à l'heure.

Je suis reçue sur place par du personnel très sympa. Ca, c'est un avantage du Centre Hospitalier de Brive, dans n'importe quel service, le personnel est super sympa, c'est top. On ne va déjà pas à l'hosto pour le plaisir alors si en plus, on doit avoir des gens désagréables, voilà, quoi.

Donc, on me donne une super chemise d'hôpital(les fameuses chemises fesses à l'air) et j'attends mon heure. Je pionce un peu et puis on vient me chercher. Le brancardier est le même que l'an dernier, il m'a reconnue. On papote et on plaisante, c'est cool.

J'ai droit à ma petite péridurale, on patiente pour que ça agisse, mes jambes dorment et on y va. Pareil, le personnel est attentionné, je dors pendant l'opération. Ca ne dure pas très longtemps, je vais en salle de réveil, je dors encore un peu puis on me remonte dans ma chambre.Je n'ai pas de montre mais il doit être à peu près 13h30, je dors jusqu'à ce qu'on m'amène mon repas, vers 18h30. Woaouh!!! J'ai dormi toute la journée, en fait.

Je suis agréablement surprise, je n'ai pratiquement pas mal, le top. Je mange, je me réveille progressivement, je regarde un peu la télé, bcp même, vu que j'ai bcp dormi, je n'ai pas sommeil. J'ai dû m'endormir vers les 1h00 du matin.

Mercredi matin, joyeuse surprise, je peux sortir aujourd'hui. Je prends une douche, on m'enlève le redon(drain) et on me refait mon pansement. Patrick m'apporte mes béquilles et dans l'après-midi, il viendra me chercher avec le camion. A 18h00, je suis chez moi. Je ne pensais pas rester si peu de temps, je suis vraiment ravie.

Les béquilles, à la maison, c'est tout sauf pratique. D'ailleurs, jeudi après-midi, loin du bal. En fait, ce sont les points qui me tiraillent, pas les chairs. Je ne boîte pratiquement pas, c'est top.

J'aurais voulu vous montrer à quoi ça ressemble mais ils ne m'ont pas donné les radios, dommage.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article