Les affaires reprennent.

Publié le par domipac19

Effectivement, mercredi, j'ai un peu galéré pour poser le papier peint derrière la cuvette des toilettes. J'ai du le faire en deux parties sinon, le papier se serait déchiré. Pour le haut, pas trop de souci, juste un peu pour passer le réservoir mais pas trop quand même. Le plus dur était de le poser tout à fait d'aplomb. Pour la partie basse, par contre, ouille, ouille, ouille! On ne voit pas ce qu'on fait, on ne peut pas se mettre comme on veut, il y a le tuyau qui gène, bref, c'est ch****. Normal dans des toilettes, me direz-vous.
Le résultat n'est quand même pas trop mal, même si ça fait des plis derrière. En même temps, quand on fait ce qu'on a à faire dans cet endroit, on tourne le dos au mur donc, on ne voit pas les défauts. Et puis quand on va aux toilettes, on y va pour satisfaire des besoins physiologiques, pas pour dire "Tiens, Dom a mal posé le papier peint". Je n'ai pas eu le temps de finir, je me réserve ça pour samedi, le reste, c'est de la rigolade.
Jeudi matin, petit réveil tranquille, Patrick travaille au lieux d'être en RTT comme tous les jeudis, ou presque, et je garde donc la puce. Je la lève lui donne son petit dèj et nous voilà parties chez le médecin. Elle aura 17 mois le lendemain et c'est donc le jour de son rappel de vaccin. J'en profite aussi car elle tousse bcp et a des petits soucis gastriques et une perte d'appêtit. Quand le glouton ne mange pas, c'est qu'il y a un problème.
Dans la salle d'attente, c'est la star et elle sait en jouer. D'un coup, mon portable qui sonne : les affaires reprennent, j'ai une mission pour aujourd'hui, là, tout de suite. Ben faudra patienter, je suis chez le médecin avec ma fille et elle est plus importante que du boulot.
Donc, Doc ne trouve rien d'anormal ou alarmant, elle fait une poussée dentaire qui lui provoque une rhinopharyngite et une légère gastro. Puis, vient le moment terrible de la piqûre. Elodie a plus pleurer avant l'injection et 3 secondes après, c'était fini. Elle est courageuse, ma puce!
Ensuite, j'ai appelé la nounou pour savoir si elle pouvait me garder la star du jour. Elle est cool la nounou, toujours disponible quand on en a besoin. Je la lui ai amené et je suis aller faire mon boulot du jour. Je suis aller me "promener" à Belfort du Quercy, près de Caussade, dans le Tarn et Garonne pour livrer une palette dévoyée(qui s'est trompé de destination). Je suis rentrée assez tôt, cette fois-ci, pas comme la semaine dernière, et j'ai pu aller à mon premier cours d'anglais de l'année. C'était bien sympa de retrouver mes camarades de l'an dernier.
Venbdredi, j'ai fait une tournée assez tranquille. La journée a faillit commencer par une catastrophe. Je devais me mettre à quai entre deux camions, sauf que ça passait tout juste, voir même pas du tout. J'ai reculé et j'étais comme Magnum, une petite voix m'a dit "Arrête-toi". J'ai bien fait, quand je descendue du camion pour aller voir l'espace dont je disposais pour manoeuvrer, je me suis aperçue, avec horreur, que j'étais quasiment contre le pare-brise d'un des deux véhicules qui étaient déjà à quai. J'ai vite ravancé avant que qq'un ne me voit. Ouh, la vilaine. Un chauffeur a déplacé son camion et j'ai pu me mettre à quai sans problème.
On m'a aidée à charger ma tournée et me voilà partie. Bon, ce n'était pas trop compliqué, c'est un secteur que je connaissais, du Brive, du Allassac et l'après-midi, du Uzerche et qq bleds alentour.
Le matin, j'ai perdu un temps pas possible à la première livraison. Nous voilà bien si on passe 20 minutes à chaque client. Le gars se mélangeait dans les papiers, entre les bons de livraison et les bordereaux, il a fallu rappeler le chef de quai trois fois, c'est lui qui avait tout mélangé, en fait. Il était à deux de tension et dégourdi comme un manche de pelle. Avec ça, on est aidé, c'est sûr. Heureusement, le reste de la tournée ne s'est pas trop mal passé. J'ai livré Carrefour et là, il ne faut surtout pas être pressé. On sait quand on arrive, on ne sait pas quand on repart. Evidemment, j'y ai passé 3/4 d'heure, le top! Il y avait un souci, j'appelle donc mon chef de quai qui me dit de revenir au dépôt. Je m'exécute et là, on apprend que pour ma livraison suivante, il n'y aura personne pour réceptionner, on décharge dons les quatre palettes. Ben du coup, tout le temps perdu précedemment est en partie récupéré par cette livraison en moins. Je m'en vais donc finir ma tournée le coeur léger.
Ma dernière livraison a été un peu galère. C'était dans un lieu-dit pommé, ça grimpait et en plus, j'en avais le préssentiment, j'ai trouvé porte close, super! Sauf que pour repartir, pas moyen de faire demi-tour. Je m'apprêtais à tout redescendre en marche arrière(si, si, je maîtrise) quand j'ai vu un endroit où je pensais pouvoir reculer. Ben quelle idée! Je m'en suis vue comme c'est pas permis mais j'ai réussi. Là, encore une demi-heure de perdue. Bon, je n'ai quand même pas fini trop tard. Je reviens lundi matin, ce qui, à la base, n'était pas prévu. C'est plutôt bon signe.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article