Lamotte-Beuvron.

Publié le par domipac19

Le week-end dernier, nous sommes allés à Lamotte-Beuvron pour encourager les filles d'amis qui participaient au Championnat de France Poney en CSO et en voltige. Nous y étions allés l'an dernier et nous voulions renouveler l'expérience car nous avions passé un super week-end.

Nous sommes donc partis très tôt(la voiture avait été chargée la veille) pour ne réveiller Elodie qu'au dernier moment et la faire rouler à jeûn(l'an dernier, elle avait rendu son biberon dans la voiture à 30 km de l'arrivée). Là, elle a pris son petit dèj en arrivant, ça allait bcp mieux. Nous avons essuyé une rincée monumentale en chemin. Les essuie-glaces à fond, on n'y voyait pas à 50m, pas top. Arrivés à Lamotte, ça allait mieux, la pluie était toute fine et puis elle a cessé vers la fin de la matinée pour laisser place à un bon soleil.

Nous avons salué nos amis et une partie de ceux qui les accompagnaient, une quarantaine au total. Et oui, toutes les équipes de voltige, ça fait vite du monde avec les parents et les frères et soeurs.

Après leurs passages, les filles étaient secondes au classement, chacune avec son équipe et dans sa catégorie. A midi, nous avons pique-niquer puis nous sommes allés nous promener sur l'immense site du parc équestre fédéral pendant qu'Elodie faisait une bonne sieste dans sa poussette.

En milieu d'après-midi, l'une des filles passait en CSO mais malheureusement, deux barres et une chute lui ont fermé définitivement les portes de la finale. Dommage mais elle a quand même fait une jolie prestation. Après avoir douché et rentré le poney dans son boxe, nous nous sommes dirigés vers le camping, à une quarantaine de kilomètres de là.

Au moment de monter en voiture, surprise! Plus de batterie. Il faut dire que j'avais eu l'idée lumineuse(oui, oui, j'en ai parfois) de brancher la glacière électrique sur l'allume-cigare toute la journée. Bon ben maintenant, on sait qu'il ne faut pas le faire. Qq'un nous a gentiment dépannés avec une paire de câbles et hop, nous sommes partis.

arrivés sur place, nous avons été la cible de nombreux moustiques et Patrick s'est même fait bouffer par des aoutats. Puis il a fallut monter la tente(achetée pour l'occasion) et 3/4 d'heure plus tard, nous avons pu manger, bien fatigués par cette journée. Nous avons passé la soirée avec nos amis puis nous avons pris congé pour nous coucher. J'avais préparé une chambre pour Elodie dans la tente mais elle n'en a pas voulu et a donc dormi avec nous. Elle n'a pas mis longtemps à s'endormir, du reste, nous, un peu plus car qq gamins faisaient un peu de bruit dans une tente voisine.

Le lendemain matin, nous avons dormi longtemps puis nous avons déjeûner et replier la tente(les joies du camping, monter et démonter la tente) et nous avons repris la route pour regagner nos pénates. A l'inverse de l'allée où il a plu, là, nous avons eu un peu chaud. Elodie a dormi pratiquement tout le long, elle était très fatiguée elle aussi. Par contre, sur place, elle a été super top. Pas de caprice, elle réclamait le pot(que je n'avais pas pris) et pleurait parce qu'elle ne voulait pas faire dans sa couche, la pauvre, mais à part ça, un vrai petit amour.

Bref, nous avons passé un week-end bien fatigant mais nous avons eu le plaisir de voir nos amis que nous ne voyons qu'une fois par an. D'ailleurs, leurs filles ont terminé chacune vice-championne de France en voltige. Bravo.

Commenter cet article