Lacave.

Publié le par domipac19

Dans la série, il fait beau on sort, dimanche dernier, nous sommes allés aux grottes de Lacave. Pour nous, c'est un souvenir particuliers parce que c'est là que Patrick et moi sommes allés faire du VTT il y a trois ans. Nous n'étions pas encore ensemble, à l'époque, mais pas loin de l'être et puis il y avait eu une séance mémorable dans un pré, en remontant de Lacave à Rocamadour.

Bref, nous voilà partis, comme le week-end précédent, en fin de matinée afin de nous restaurer sur place. Nous avons mangé au même endroit qu'il y a trois ans, La Gariotte. Bon, cette fois-ci, Miss Elodie était bcp moins patiente, c'était un peu limite. Pourtant, le service était rapide. A part ça, on a bien mangé, c'était copieux.

Après ce bon repas, direction la grotte. Elle n'ouvre qu'à 14h00, nous sommes un peu en avance et puis il faut attendre qu'il y ait suffisamment de monde pour remplir le train. Oui, cette fois-ci, c'est en train que nous entrerons dans la grotte. En attendant, Elodie s'est fait une copine(un peu plus âgée qu'elle) et elles courent partout toutes les deux. C'est l'heure, nous prenons place dans le train électrique et nous faisons la connaissance de gens très sympathiques. Nous apprendrons, au cours de la visite, qu'ils sont Drômois, comme moi, et qu'ils viennent de Livron(j'habitais Portes lès Valence, c'est à côté), comme quoi, le monde est petit.

Bref, à la descente du train, nous sommes accueillis par un guide qui nous montrera et commentera les différentes merveilles que recèle cette grotte. En effet, c'est magnifique. On ne peut pas comparer avec Padirac, les deux sont magnifiques mais différents. On a appris la différence entre les stalactites et les fistules, on a aussi appris qu'il y a des cons partout. Et oui, il y en a qui ont eu la bonne idée d'arracher des stalactites, certains pour les emporter, d'autres par pur vandalisme. Du coup, à certains endroits, il y a des grillages et certains individus malveillants trouvent encore le moyen, soit de passer par dessus, soit d'arracher carrément le grillage pour casser. Je ne pouvais même pas imaginer ça. Faut vraiment être débile. Et contrairement à ce que l'on croit, ce ne sont pas les plus jeunes. Le guide nous disait que le dernier "casseur" avait 73 ans et avait cassé trois stalactites avec sa canne.

Bref, on s'est régalé les yeux. La puce a été bcp moins sage qu'à Padirac, du coup,, on a loupé certaines explications du guide. Mais bon, on été contents quand même.

Au retour, Elodie a fait une bonne sieste.

100_4505--640x480-.JPGAllez, je vous fais partager les merveilles.

Commenter cet article