Derby-eventing.

Publié le par domipac19

Le 28 octobre, j'aurais dû participer à un complet, le dernier de la saison, avec Gold en club2. Malheureusement, Coach a eu la bonne idée de se faire mal la veille donc du coup, on n'y est pas allé. Je l'avais franchement mauvaise et j'ai épluché le BO pour voir s'il n'y avait pas un autre concours qu'on aurait pu faire. Le 11 novembre, il y avait donc un derby-eventing(dressage + derby cross) au même endroit, c'est à dire, Saint Antoine d'Auberoche, en Dordogne. J'en ai parlé à Coach et banco, on y est allé.

Nous voilà donc partis avec sept chevaux et sept cavaliers dont Coach, pour une fois. Ca ne commençait pas trop tôt donc pas besoin de se lever super tôt comme d'habitude. On a eu de la chance, en plus il faisait beau(mais froid quand même au petit matin).

Je passais à onze heures donc j'avais un peu de temps devant moi. Je montais un cheval que j'avais découvert la veille et comment dire....euh...j'ai pas aimé du tout. Déjà, je n'aime pas les ibériques et Oriento est un Lusitanien qui n'a jamais fait de cross de sa vie. Même si j'ai rangé mes aprioris au placard, la séance de samedi matin ne s'est pas super bien passée avec un cheval qui se retenait en se tenant très haut, qui piaffait, bref, pas bon du tout. Tous les cavaliers du club l'adore, je devais donc être la seule à ne pas aimer. Du coup, je n'étais même pas motivée pour aller au concours. Si on m'avait dit "finalement, on n'y va pas", ça ne m'aurait pas dérangée. C'est la première fois de ma vie que ça m'arrive.

Pour le concours, Coach m'avait dit de le monter avec moins de main et de le laisser se délier. Ainsi fut fait et à la détente, je dois dire que le Portugais est remonté dans mon estime. Je n'osais pas lui demander grand chose pour ne pas heurter sa susceptibilité, juste le minimum syndical. Apparemment, ça lui a convenu et à moi aussi, la reprise n'est pas mal du tout, je me suis même fait plaisir. Oui, oui. Après les résultats, je n'ai que des 7 et des 8 et on est cinquièmes ex-aequo avec Gold et sa propriétaire.

Je mange un morceau et pars reconnaitre mon derby. Bon, c'est pas énorme mais pour un cheval qui n'en a jamais fait, il y a deux ou trois abords bizarroïdes qui ne me plaisent pas trop. Tant pis, il faudra faire avec. Patrick m'appelle et m'apprend qu'il vient me voir avec les filles. Ca me fait super plaisir. Bon, il s'est un peu perdu en route mais a fini par arriver à bon port, juste à temps pour que je parte à la détente.

A la détente, Oriento est super mignon. Il ne me prend pas la main, avance comme je lui demande et revient super bien à ma demande. Je saute un peu et il est surpris quand il doit sauter le tronc mais il y va. Notre tour arrive, je me rends sur le parcours.

On nous donne le départ et cette fois-ci, je ne me trompe pas pour le chrono. Maintenant, je me rappelle bien sur quel bouton il faut appuyer. On se lance donc au galop sur le 1, un tronc et comme c'est un derby cross, tous les obstacles naturels de type cross sont surmontés d'une barre mobile. Le cheval hésite un peu mais mes jambes lui disent que oui, c'est bien ça qu'il faut sauter. On file ensuite sur un chemin dans les bois, on tourne à gauche en ralentissant bien parce que ça glisse. On doit enjamber un tout petit tronc posé au sol pour aller chercher le 2, un tronc mais avec un abord pas pratique. L'obstacle n'est pas très droit donc il faut faire un espèce de zigzag devant. Ouh là, il hésite bcp bcp, Pépère et je dois user de la cravache sur l'épaule pour passer. Du coup, je suis en retard et paf, un taxi pour Mamie. On tourne à droite dans la descente. Je le tiens un peu pour ne pas glisser et il se laisse faire. On arrive sur le 3, une palissade mais là encore, l'abord n'est pas droit. Je manque certainement de jambe, c'est le refus. ON revient et ça passe mais moi, de nouveau en retard, re-taxi. Tout droit sur le numéro 4, un oxer type cso, une petite hésitation et ça passe mais moi, re-taxi. C'est pas vrai, pas un obstacle où je suis avec, ça devait être super moche à regarder. Bref, on va sur le 5, un fossé qui se passe bien puis sur le 6, un directionnel. Il hésite mais passe et pour le numéro7, de nouveau un abord pas très droit sur un terrain qui ne l'est pas non plus. Un sol en dévers dans une espèce de trou pour un obstacle directionnel, un refus, deux refus. Là, on est éliminés mais comme je n'entends pas que le jury m'en informe, je reviens et ça passe. S'ensuit une bonne galopade pour aller chercher le 8, la combinaison, le A, un triangle pointe en bas, passage dans le gué et un tronc en sortie. Oriento hésite un peu mais moins sur le A mais il me fait un gros saut et comme pour le reste, je suis en retard et du coup, j'atterris à côté de mon cheval. Pour un peu, je tombais dans l'eau. Pendant ma chute, j'ai pensé "là, cette fois c'est sûr, on est éliminés" et une fois à terre, je n'ai pas lâché mon cheval qui m'a un peu trainée sur le ventre. Oui, sur la plage du gué, ça fait super bien comme effet touriste. Bref là, je suis dit "ouh là, Patrick va s'inquiéter et penser que je me suis fait mal". Je me suis très vite relevée et j'ai crié que tout allait bien pour rassurer tout le monde. Je suis remontée à cheval et j'ai quand même essayer de faire marcher Oriento dans l'eau mais le jury m'a priée de revenir, ce que j'ai fait.

Bon, je ne lui en veux pas, il a été bien mignon quand même et puis j'avais qu'à un peu mieux le monter. Pas assez dans les jambes selon Coach. Retour au camion en mettant Elodie sur le cheval. Ca faisait un moment qu'elle nous faisait sa petite crise "moi j'ai pas fait de cheval". Elle était contente. Elle ne voulait plus enlever mon casque qu'elle a gardé sur la tête un bon moment. Elle a brossé Oriento, elle est venue avec moi pour le doucher puis je lui ai mis l'argile et les bandes de repos(au cheval, hein, pas à Elodie). Un peu plus tard, Julie a fait un petit passage sur le dos de Gold qui avance d'une place au classement final après un parcours avec juste des pénalités de temps. Il restait encore des cavalières du club à passer dans l'épreuve suivante alors Patrick a pris congé et moi, j'ai attendu la fin avec mes camarades. Finalement, je ne suis même pas déçue. Et puis Patrick a fait plein de belles photos.

On a emballé les chevaux, chargé tout le monde et repris la route en sens inverse. Au club, on a nourri tout le monde, fait un petit débriefing et puis retour à la maison.

Je vous mets une photo mais vous pouvez en voir bcp d'autres dans l'album "Derby-eventing". Patrick étant là, on en a profiter pour en faire plein. En plus, il faut avouer qu'il n'est pas vilain, l'Ibérique.

DSC00648.JPG

Commenter cet article